Regardez cette vidéo, qui montre qu’on est en train de se foutre de la gueule des Africains, qu’on traite comme de vulgaires singes incapables de comprendre le dessous des cartes blanches. Une femme noire, qui exécute la mise en scène d’une fausse injection de vaccin à un Blanc, représentant de la si généreuse et humaniste Organisation des Nations Unies : ONU.

Et cette supercherie pose question. Manifestement, cette affaire de Covid est un pot-pourri de mensonges, ou tout au moins elle s’y prête effroyablement… Et quand on regarde la fausse injecteuse portant un masque protecteur contre Covid, et l’injection truquée qu’elle exécute, on se demande si on doit inférer de la fausseté de l’injection à la fausseté non pas du masque qu’elle porte mais du motif du port de masque. En clair, si on peut truquer l’injection, non seulement l’injection mais aussi sa cause peuvent être fausses, à tous les niveaux. Le virus présumé qui provoque la maladie peut-être un faux ou au contraire une invention humaine, donc faux quelque part, malgré sa gravité; le vaccin qui s’inocule faussement peut-être lui-même faux dans le sens qu’il ne contiendrait pas ce qu’il annonce, et serait peut-être le moyen d’autre chose que ce qu’il prétend !

Bref, les complotistes ont du pain sur la planche !

Source : babilown

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Posts
Read More

Iboga, Les hommes du bois sacre

Citations «L'église catholique est une belle théorie pour le dimanche, l'iboga au contraire est la pratique de la vie quotidienne. A l'église, on parle de Dieu, avec iboga, tu vis Dieu »(Nengue Me Ndjoung Isidore, chef religieux œcuménique bwitiste)
Total
0
Share