silhouette photography of coconut palm trees

Nécessité d’un retour à la spiritualité Négro-Africaine

NOTION DE DIEU & PENSEE RELIGIEUSE NÉGRO-AFRICAINE DESCRIPTION : Dieu-Créateur est unique, mais les peuples du monde ont inventé leurs dieux. Voici comment l’Africain authentique voit Dieu et davantage d’explications sur la notion de Dieu, la Pensée religieuse africaine.

EPISODE 1 Un arbre n’est rien sans ses racines, de même un humain n’est rien sans sa culture propre à lui, d’où il tire l’énergie pour vivre, pour continuer à croître et à s’épanouir. Sira-Missa DOUMBIA indique ici la voix, pour solutionner la profonde crise d’identité qui frappe la jeunesse africaine désemparée et plongée dans une profonde régression culturelle. Cette jeunesse exclue, sans repères culturelles et historiques adopte par ignorance généralisée des comportements culturels suicidaires. Pour préserver cette jeunesse contre l’asphyxie culturelle et spirituelle programmées par d’autres peuples, qui nourrissent l’intention de piétiner la culture et les traditions africaines jusqu’à ce qu’elles disparaissent définitivement, Sira-Missa DOUMBIA offre ici une série de 5 vidéos qui sont le concentré de ses prochains Livres intitulés « RECONNEXION A L’AUTHENTIQUE CULTURE ET TRADITION AFRICAINES ». Réhabiliter notre spiritualité, ressusciter nos rituels traditionnels, réorganiser nos institutions traditionnelles, armer idéologiquement les jeunes, préserver la vie de notre peuple ! Voilà les buts sacrés des vidéos de Sira-Missa DOUMBIA. Bon visionnage à tous !


EPISODE 2 : LA NAISSANCE, LE DESTIN ET LE BAPTEME DES ENFANTS La tradition africaine considère la première étape majeure de la vie qu’est la Naissance comme le retour d’un Ancêtre pour une nouvelle existence terrestre, et cherche à déterminer l’identité de l’Ancêtre en question ainsi que la nouvelle mission qu’il s’est choisie. Dans cette vidéo, Sira-Missa DOUMBIA nous explique pourquoi la naissance d’un humain est toujours individuelle et secrète. L’enfant qui vient dans la famille est un étranger parfait qu’il faut découvrir. C’est le rôle des parents qui apprennent d’abord à connaître le nouveau né. Les parents doivent chercher à savoir Qui est revenu ? D’où il vient ? Qu’est-ce qu’il apporte ? Ces questions les amènent à consulter les devins, à consulter les oracles, à interroger les signes, etc… Ensuite il nous précise les aspects du Destin notamment les différentes significations que recouvre la notion de destin dans les langues africaines notamment la langue Bamanankan. Puis enfin, le prénom (Tôkô) qui est l’identifiant unique d’une importance capitale, car il est le condensé de la formule ésotérique dans la composition globale de son porteur et doit correspondre aux vibrations de son être subtil. Le Karamôkô (l’illustre Maître initié dans les confréries des DONSO et du KOMO chez les Bamanan de l’Ouest-Africain) Sira-Missa DOUMBIA fait partie de la dernière génération africaine, née et éduquée traditionnellement au village et ayant parcouru le monde entier en quête de savoirs techniques et scientifiques. Sira-Missa Doumbia est un africain authentique, mieux, un africain né dans une case en banco et grandi comme un gosse aux pieds et torse nus, qui courait, lance-pierres en main, après les margouillats au milieu des champs de mil au village. L’homme devenu Ingénieur-Mastère et Entrepreneur est simple, instruit de l’expertise technique occidentale, de la sagesse ancestrale, du génie et de la puissance des ancêtres, érudit et sans langue de bois, il garde, malgré son parcours mondial, de profondes connaissances de la tradition et de la langue Bamanan, des connaissances authentiques africaines, la sagesse et la science propres à l’Afrique. Dans ses vidéos, Il porte un regard honnête, scientifique et citoyen sur l’identité, la culture, la spiritualité africaines et la véritable histoire dans un langage simple, respectueux et logique. Il rappelle sans cesse aux insouciants et à tous ceux qui ont oublié les chemins lumineux d’hier qu’Ils ne verront pas les horizons d’un Destin libre et digne de demain. Le monde se réorganise, c’est le temps des grands changements et l’humanité attend de la Sagesse Africaine, presque tout. Nous sommes prêts à reprendre notre rôle divin de guide. La nouvelle plante va germer avec la totalité des racines suivant les lois de la nature. Pour préserver la jeunesse de cette Nouvelle Afrique contre l’asphyxie culturelle et spirituelle programmées par d’autres peuples, qui nourrissent l’intention de piétiner la culture et les traditions africaines jusqu’à ce qu’elles disparaissent, Sira-Missa DOUMBIA offre ici une série de 5 vidéos qui sont le concentré de ses prochains Livres intitulés « RECONNEXION A L’AUTHENTIQUE CULTURE ET TRADITION AFRICAINES ». Réhabiliter notre spiritualité, ressusciter et innover nos rituels traditionnels, réorganiser nos institutions traditionnelles, armer scientifiquement et idéologiquement les jeunes, préserver la vie de notre peuple ! Voilà les buts sacrés des vidéos de Sira-Missa DOUMBIA.

EPISODE 3 : « BOLOKOLI ou NÊKÊKORO-SIKI », alias « CIRCONCISION / EXCISION ». Sira-Missa DOUMBIA, nous parle ici d’une thématique que beaucoup attendent de connaître réellement: « BOLOKOLI ou NÊKÊKORO-SIKI », improprement appelés « Circoncision/ Excision ». Cette vidéo présente et démystifie, sur le plan Technique et Symbolique, les rituels improprement nommés par les Toubabs « Circoncision/ Excision » et qui en réalité s’appellent « BOLOKOLI ou NÊKÊKORO-SIKI », une pratique rituelle traditionnelle qui n’a rien à voir tant sur le plan technique que sur le plan symbolique avec « l’excision » pratiquée chez les arabes et la « circoncision » pratiquée chez les juifs. Si certains africains, de nos jours, pratiquent l’excision tel que les arabes leur ont enseigné, il faut savoir que cela ne correspond ni à notre vision du monde, ni à nos objectifs, ni à nos réalités africaines. Il faudra donc trouver un mot meilleur, dans la langue française, pour désigner proprement ces rituels africains, car les terminologies des Toubabs « Circoncision/ Excision » nous font passer pour des criminels mutilateurs des organes génitaux des enfants. Avec le concept « BOLOKOLI ou NÊKÊKORO-SIKI », aucun détracteur ne pourra honnêtement nous prouver qu’il s’agit d’une mutilation sexuelle ! Alors qu’avec les mots « Circoncision/ Excision» c’est leur tendre le bâton pour nous faire passer comme des criminels. Le Karamôkô (l’illustre Maître initié dans les confréries des DONSO et du KOMO chez les Bamanan de l’Ouest-Africain) Sira-Missa DOUMBIA fait partie de la dernière génération africaine, née et éduquée traditionnellement au village et ayant parcouru le monde entier en quête de savoirs techniques et scientifiques. Sira-Missa Doumbia est un africain authentique, mieux, un africain né dans une case en banco et grandi comme un gosse aux pieds et torse nus, qui courait, lance-pierres en main, après les margouillats au milieu des champs de mil au village. L’homme devenu Ingénieur-Mastère et Entrepreneur est simple, instruit de l’expertise technique occidentale, de la sagesse ancestrale, du génie et de la puissance des ancêtres, érudit et sans langue de bois, il garde, malgré son parcours mondial, de profondes connaissances de la tradition et de la langue Bamanan, des connaissances authentiques africaines, la sagesse et la science propres à l’Afrique. Dans ses vidéos, Il porte un regard honnête, scientifique et citoyen sur l’identité, la culture, la spiritualité africaines et la véritable histoire dans un langage simple, respectueux et logique. Il rappelle sans cesse aux insouciants et à tous ceux qui ont oublié les chemins lumineux d’hier qu’Ils ne verront pas les horizons d’un Destin libre et digne de demain. Le monde se réorganise, c’est le temps des grands changements et l’humanité attend de la Sagesse Africaine, presque tout. Nous sommes prêts à reprendre notre rôle divin de guide. La nouvelle plante va germer avec la totalité des racines suivant les lois de la nature. Pour préserver la jeunesse de cette Nouvelle Afrique contre l’asphyxie culturelle et spirituelle programmées par d’autres peuples, qui nourrissent l’intention de piétiner la culture et les traditions africaines jusqu’à ce qu’elles disparaissent, Sira-Missa DOUMBIA offre ici une série de 5 vidéos qui sont le concentré de ses prochains Livres intitulés « RECONNEXION A L’AUTHENTIQUE CULTURE ET TRADITION AFRICAINES ». Réhabiliter notre spiritualité, ressusciter et innover nos rituels traditionnels, réorganiser nos institutions traditionnelles, armer scientifiquement et idéologiquement les jeunes, préserver la vie de notre peuple ! Voilà les buts sacrés des vidéos de Sira-Missa DOUMBIA. AVIS AU LECTEUR Sira-Missa Doumbia est et demeure dans une position de neutralité par rapport au sujet de la vidéo (l’excision) et ne souhaite nullement éveiller la furie des mouvements socio-féministes sur le web… Son rôle se limite à l’explication pédagogique d’une thématique et libre à chacun de tirer ses propres conclusions. De plus… Les moyens personnels du Prof. Sira-Missa Doumbia étant très limités, il encourage tous les lecteurs à le supporter, en lui envoyant de petites contributions financières par Western-Union pour la production des prochaines vidéo qui sont estimées à 500 euros par vidéo. Il y a encore 3 vidéos à produire. N’oublions pas, Sira-Missa Doumbia fait partie de la dernière génération africaine, née et éduquée traditionnellement au village et ses messages sont importants pour la pérennisation de notre culture. Votre contribution est essentielle!

EPISODE 4 : « LE MARIAGE COUTUMIER & LA PLACE DE LA FEMME NOIRE » Dans la spiritualité négro-africaine, le créateur est perçu, en tant que Mère-Père Primordiale, c’est à dire la Force Vitale androgyne. Le mariage est donc l’union conjugale de deux opposés nécessairement complémentaires. En Afrique authentique, le Mariage et les femmes ont toujours eu une place importante et il n’y a jamais eu un mûr entre Femme et Homme. Entre Hommes et Femmes, nos ancêtres ont reconnu la complémentarité mais pas d’égalité. L’égalité engendre le désordre, source de conflits. Pour la stabilité de la société, l’harmonie du foyer, chacun doit être à la place qu’il faut pour jouer son rôle. D’où l’invention du mariage! Au constat de la décadence sociale, il est temps de se poser les bonnes questions: qu’est-ce qu’un régime matrimonial et qu’est-ce qui s’est passé pour que le mariage soit désacralisé et que le rôle de la femme soit inversé et dévalorisé dans l’Afrique actuelle? Dans cette vidéo, vous aurez la réponse à ces questions: les institutions étrangères imposées à l’Afrique, et aussi la colonisation avec son patriarcat hellénique Dans cette vidéo, Sira-Missa Doumbia explique le concept du Mariage africain, le rapport de l’homme noir à la femme noire qui ne sont pas du tout les mêmes que chez les peuples Eurasiatiques. On comprend alors pourquoi, chaque africain a une part de soi qui est en contradiction avec la transposition des concepts étrangers dans les Codes du mariage des états postcoloniaux. Le Karamôkô (l’illustre Maître initié dans les confréries des DONSO et du KOMO chez les Bamanan de l’Ouest-Africain) Sira-Missa DOUMBIA fait partie de la dernière génération africaine, née et éduquée traditionnellement au village et ayant parcouru le monde entier en quête de savoirs techniques et scientifiques. Sira-Missa Doumbia est un africain authentique, mieux, un africain né dans une case en banco et grandi comme un gosse aux pieds et torse nus, qui courait, lance-pierres en main, après les margouillats au milieu des champs de mil au village. L’homme devenu Ingénieur-Mastère et Entrepreneur est simple, instruit de l’expertise technique occidentale, de la sagesse ancestrale, du génie et de la puissance des ancêtres, érudit et sans langue de bois, il garde, malgré son parcours mondial, de profondes connaissances de la tradition et de la langue Bamanan, des connaissances authentiques africaines, la sagesse et la science propres à l’Afrique. Dans ses vidéos, Il porte un regard honnête, scientifique et citoyen sur l’identité, la culture, la spiritualité africaines et la véritable histoire dans un langage simple, respectueux et logique. Il rappelle sans cesse aux insouciants et à tous ceux qui ont oublié les chemins lumineux d’hier qu’Ils ne verront pas les horizons d’un Destin libre et digne de demain. Le monde se réorganise, c’est le temps des grands changements et l’humanité attend de la Sagesse Africaine, presque tout. Nous sommes prêts à reprendre notre rôle divin de guide. La nouvelle plante va germer avec la totalité des racines suivant les lois de la nature. Pour préserver la jeunesse de cette Nouvelle Afrique contre l’asphyxie culturelle et spirituelle programmées par d’autres peuples, qui nourrissent l’intention de piétiner la culture et les traditions africaines jusqu’à ce qu’elles disparaissent, Sira-Missa DOUMBIA offre ici une série de 5 vidéos qui sont le concentré de ses prochains Livres intitulés « RECONNEXION A L’AUTHENTIQUE CULTURE ET TRADITION AFRICAINES ». Réhabiliter notre spiritualité, ressusciter et innover nos rituels traditionnels, réorganiser nos institutions traditionnelles, armer scientifiquement et idéologiquement les jeunes, préserver la vie de notre peuple ! Voilà les buts sacrés des vidéos de Sira-Missa DOUMBIA.


EPISODE 5 : LA MORT, LES RITUELS ET LES CEREMONIES FUNERAIRES La Tradition africaine considère la quatrième et dernière étape de la vie, donc la mort, comme le passage à un domaine de repos temporaire (une retraite provisoire) de l’Être véritable dans une autre dimension du temps et de l’espace avant un prochain (éventuel) retour. La mort marque donc tout simplement un temps de repos et de réflexion que l’âme de l’être humain met à profit pour apprécier les actions de sa dernière existence terrestre et pour se préparer à revêtir une nouvelle enveloppe corporelle (la réincarnation). Aussi longtemps qu’elle n’aura pas atteint le degré de pureté qui lui confère le droit de fusionner avec la source d’énergie pure d’où est parti tout le processus de la création ; c’est-à-dire le retour définitif en Dieu. Dans cette vidéo, Sira-Missa DOUMBIA nous explique que l’homme ne « meurt » pas, car il est une parcelle matérialisée de l’énergie primordiale (Dieu). La mort est un « passage rituel» entre le visible et l’invisible, c’est une libération d’un état (incarné) à un autre état (être véritable sous forme d’énergie), in fine, une transition du pire vers le meilleur. Le créateur étant une Force Vitale, une Energie éternelle (la mort est simplement un changement de domicile pour un nouvel élan de la Parcelle d’Energie divine dans le cycle des réincarnations. Pour les anciens africains, la vie est éternelle, c’est-à-dire que malgré la mort du corps physique, l’âme du défunt est un souffle divin qui ne mourra jamais. Quand l’être meurt, son corps physique disparaît et son âme passe dans le monde invisible. L’enterrement se fera selon la manière dont la mort nous rattrape : mort naturelle, mort accidentelle, mort criminelle. Le Karamôkô (l’illustre Maître initié dans les confréries des DONSO et du KOMO chez les Bamanan de l’Ouest-Africain) Sira-Missa DOUMBIA fait partie de la dernière génération africaine, née et éduquée traditionnellement au village et ayant parcouru le monde entier en quête de savoirs techniques et scientifiques. Sira-Missa Doumbia est un africain authentique qui ne fait pas du bavardage populiste, mieux, un africain né dans une case en banco et grandi comme un gosse aux pieds et torse nus, qui courait, lance-pierres en main, après les margouillats et les oiseaux au milieu des champs de mil au village. L’homme devenu Ingénieur-Mastère et Entrepreneur est simple, instruit de l’expertise technique occidentale, de la sagesse ancestrale, du génie et de la puissance des ancêtres, érudit et sans langue de bois, il garde, malgré son parcours mondial, de profondes connaissances de la tradition et de la langue Bamanan, des connaissances authentiques africaines, la sagesse et la science propres à l’Afrique. Dans ses vidéos, Il porte un regard endogène, honnête, scientifique et citoyen sur l’identité, la culture, la spiritualité africaines et la véritable histoire dans un langage simple, respectueux et logique. Il rappelle sans cesse aux insouciants et à tous ceux qui ont oublié les chemins lumineux d’hier qu’Ils ne verront pas les horizons d’un Destin libre et digne de demain. Le monde se réorganise, c’est le temps des grands changements et l’humanité attend de la Sagesse Africaine, presque tout. Nous sommes prêts à reprendre notre rôle divin de guide. La nouvelle plante va germer avec la totalité des racines suivant les Lois de la nature. Pour préserver la jeunesse de cette Nouvelle Afrique contre l’asphyxie culturelle et spirituelle programmées par d’autres peuples, qui nourrissent l’intention de piétiner la culture et les traditions africaines jusqu’à ce qu’elles disparaissent. Sira-Missa DOUMBIA offre ici une série de 5 vidéos qui sont le concentré de ses prochains Livres intitulés « RECONNEXION

Source :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Posts
Total
0
Share